IHU ICAN – Institut de Cardiométabolisme et Nutrition – Paris

L’IHU ICAN développe la médecine du futur dans le domaine des maladies cardiométaboliques (MCM) et de la nutrition en rassemblant chercheurs, cliniciens et médecins afin de créer un parcours patient adapté et de plus en plus personnalisé.

 

À l’échelle mondiale, le nombre de cas d’obésité a presque triplé depuis 1975, engendrant de graves problèmes de santé. L’IHU ICAN (Institut de Cardiométabolisme et Nutrition) à Paris  rassemble chercheurs, cliniciens et professionnels de santé afin de lutter contre l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, la NASH et les dyslipidémies.

 

Les missions de l’IHU ICAN

Les grands objectifs d’ICAN sont de :

– Développer à l’échelle internationale la recherche translationnelle dans le domaine des maladies cardiométaboliques

– Développer une médecine personnalisée : les innovations sont traduites en améliorant le parcours de soin

– Former les futurs professionnels de santé

– Valoriser la recherche médicale grâce à des partenariats publics et privés.

– Donner accès à la connaissance scientifique auprès des professionnels et du grand public

 

L’IHU ICAN c’est aussi :

Le décloisonnement des disciplines médicales

et la recherche translationnelle liées aux maladies cardiométaboliques (MCM).

 

Un guichet unique

pour simplifier, fluidifier et accélérer les partenariats industriels et académiques.

 

9 plateformes dédiées à l’accélération de la recherche translationnelle

 

Une base unique de Big Data

De 2000 patients cardiométaboliques avec phénotypage approfondi, permettant l’analyse intégrée des paramètres cliniques jusqu’au microbiome et aux modifications épigénétiques, grâce à des outils d’intelligence artificielle pour la modélisation des MCM.

 

Des découvertes biomédicales à fort potentiel thérapeutique et de valorisation

avec 10 nouvelles cibles physiopathologiques confirmées, 20 nouveaux variants génétiques et 5 profils du microbiote qui impactent les MCM.

 

De nouveaux outils diagnostiques pour une médecine personnalisée

2 diagnostics génétiques – 6 biomarqueurs non invasifs d’imagerie IRM cardiaque de pointe (ayant conduit à la création de la société Horix Tech) – 2 biomarqueurs sanguins dérivés du microbiote.

 

Des approches méthodologiques multidisciplinaires de pointe

pour accélérer la recherche translationnelle : modélisation des MCM avec des cellules souches induites spécifiques des patients, édition génomique (CrisPR-Cas9), culture d’hépatocytes humains.

 

La mise en place d’un programme de formation dédié aux MCM en liaison avec l’université

 

En savoir plus sur ICAN